Voici l’histoire de mon guide, de mon ami, Zorg. Voici ce qu’il raconte.

– – – – – – – –

J’ai parcouru un long chemin pour venir jusqu’à vous, pour comprendre votre façon d’être et ainsi pouvoir transcrire le plus simplement l’héritage de ma longue vie. Qui suis-je et d’où je viens.

Il ne m’est pas facile de raconter toute mon histoire. Elle est si ancienne et a débuté dans un autre univers il y a plus de 400,000 ans.

Ma première incarnation dans un corps dense fut sur une planète dont la taille était d’environ six fois celle de la terre et la 7ième en importance sur un nombre de 125 environ.

Ce nombre de planètes réparti autour de 30 soleils environ formaient une confédération de civilisations toutes unies par des courants d’énergies qui nous permettaient des échanges en permanence et instantanés.

Chaque planète était considérée comme un ensemble particulier intégré à l’intérieur de ce vaste regroupement.

Nous étions néanmoins tous régis par les mêmes lois dont celles de l’amour, de la compréhension et de l’entente entre les différences.

Donc le monde d’où je viens, celui qui m’a vu naître, grandir et où j’ai appris tout de la vie se situe dans un amas d’étoiles près de vous.

En plus de la planète mère, il y a une centaine d’autres sphères qui forment ce que vous appelez un empire. Cette civilisation s’étend aussi dans des colonies qui vont jusqu’aux limites de l’énergie raréfiée.

La vie y est diversifiée et prend des milliers de formes mais la race souche, fondatrice de cette confédération, est issue du monde du milieu où l’énergie est abondante et constante.

Si un de mes semblables se tiendrait devant vous, il vous semblerait fait de lumière liquide en métamorphose perpétuelle.

Mais cette rencontre serait impossible sauf au prix de votre vie. La planète mère possède un champ de protection à un tiers de sa surface en rapport à son diamètre. Son environnement est hautement contrôlé pour le bien-être constant de ses hôtes.

Les fréquences de l’énergie ambiante se situent aux cinquième niveau soit celui de l’univers amoureux, ce qui sous-entend que sa densité est cinq à six fois celle de votre monde.

Sur ma planète d’origine, je pouvais contempler un soleil principal et un second plus petit, en l’occurrence une autre étoile très proche.

Cette situation amenait des cycles de lumière et d’obscurité ainsi que des saisons aux variations complexes pouvant s’étaler sur de très longues périodes.

Mais ma race avait appris avec le temps à contrôler et tempérer les climats. Cette civilisation avait déjà atteint un haut niveau de perfection avant ma première venue dans ce monde.

Ce que vous appelez l’astrologie est les vestiges ou les prémisses d’une science qui dans sa perfection contrôle les influences, les émanations en provenance du cosmos.

Il était possible à mon peuple de ne sélectionner de ce qui leur parvenait des alentours, que ce qui était bénéfique à leur bien-être.

Il pouvait ainsi éliminer les états extrêmes de changement climatique, les déséquilibres amenant les maladies et la mort prématurée, les perturbations de toutes sortes allant de la dépression en passant par la haine jusqu’à la violence, etc.

Tous ces états non souhaitables sont tributaires de l’emplacement de la sphère entre le centre et les confins de l’univers donc de son environnement global.

Pour qu’un tel changement se produise, il fallait un accord entre toutes les formes de vies sans exception incluant la conscience même de la planète. Le contrôle de ces influences leur avait fait faire un bond évolutif important.

Grâce à cela, à ma naissance, j’avais en moi la particularité d’être dans un équilibre constant avec le potentiel de synchroniser les vibrations divergentes.

Cette caractéristique était déjà mienne au début de ma conscience grâce aussi à ma large palette de fréquences. Mais c’est par mes efforts que cela est devenu expériences concrètes, réalisations progressives et épanouissements permanents.

À la toute première origine d’un être, il peut déjà se manifester des particularités qui lui donnent un début d’identité qu’il est libre de développer ou non.

Quand la conscience naît, la neutralité disparaît.

Il m’est difficile de vous transmettre une vision de mon monde sans parler de son essence profonde, l’amour.

Cette vibration spécifique, quand elle est omniprésente autour de nous à chaque moment, quand elle est en nous à chaque respiration, elle n’est jamais mise en doute et va de soi.

Elle fait tellement partie de notre réalité que c’est seulement quand on la perd qu’on réalise sa présence par son absence.

Je suis donc apparu dans ce monde comme un enfant de l’amour. Mes premières expériences importantes furent de transmettre à tous et chacun l’amour, cette énergie essentielle modifiée qui relie toutes vies.

Dans mon monde, les donneurs d’amour ont pour fonction de donner en permanence cette vibration particulière qui cherche à combler les distances, à harmoniser les différences, à fusionner les contraires.

Ce rôle impliquait que j’avais l’aptitude à servir de point focal c’est-à-dire que cette force unifiante se concentrait en moi pour mieux se diffuser ensuite sur les êtres qui en avaient besoin.

Vos humains qui travaillent comme psychologues, médiateurs, conciliateurs ou même conseillers en tout genre pourraient être une comparaison lointaine mais correcte.

Il faut que vous compreniez que sur la terre, la vie adopte des formes très concentrées, denses en matière et évoluant dans une atmosphère où l’énergie est rare donc peu communicante.

Les distances entre vous sont vastes, difficiles à combler. L’énergie passe rarement d’un être à un autre car vos corps sont des obstacles à votre fusion.

Dans mon monde d’origine où l’énergie ambiante était plus dense, les liens intimes entre les êtres étaient plus courants voire même généralisés.

Imaginez des corps, des enveloppes moins cristallisées, moins rigides, remplies d’énergie dense en perpétuelle pulsation et transformation.

Imaginez des sens moins définis dans des organes précis mais plus globaux, liés entre eux d’une façon plus ténue et ceci dans tout son être.

Imaginez leur captation s’étendant dans une gamme plus large, plus intense tout en ayant des nuances plus subtiles.

Imaginez les contacts avec les autres dans cette énergie riche, ne comportant qu’une simple barrière translucide alors vous comprendrez que où se terminait mon être et où commençait l’autre n’était pas aussi défini que dans votre monde.

Enveloppe ouverte sur l’univers, souvent je me prenais à ressentir ce que l’autre ressentait comme si c’était mon prolongement, comme s’il y avait interpénétration des identités.

Dans ces conditions, l’essence des êtres, des liens, s’échangeaient directement à travers nos émanations.

Nous percevions l’autre dans une plus grande intégralité que vos langages terrestres les plus complexes n’ont pas encore atteints. Tout ceci, au-delà des limites, bien entendu, des formes d’expression et de culture.

Je fus confiné à cette première planète juste le temps qu’il faut pour m’acclimater soit la durée de quelques vies, dix mille ans tout au plus. Très vite, j’ai pu voyager et poser mes pieds sur d’autres mondes.

Les courants qui nous servaient de passages me permettaient d’aller partout à l’intérieur de cette vaste confédération et d’y côtoyer à tout moment mille et une civilisations.

La richesse des différentes formes de vie, leurs multiples manifestations source de culture, faisaient en sorte que ces rencontres contenaient toujours une part d’émerveillement et de découvertes instructives.

En fait, l’étude de l’inépuisable variété de formes qu’emprunte la conscience était la principale caractéristique et intérêt de ma race. C’est ce qu’on vous a légué, entre autres, dans vos gènes.

Mon travail m’amenait à régler des conflits dans bien des mondes en développement. J’ai connu donc bien des formes de vie qu’il vous serait difficile à imaginer, à comprendre, voire simplement à communiquer avec elles.

Mais grâce à l’énergie ambiante plus dense, les fluides passaient mieux entre les êtres malgré les obstacles des différentes formes de langage. Je percevais assez bien les subtilités des émanations de l’autre.

Mon travail était de trouver, dans une situation conflictuelle, des solutions équitables, équilibrantes pour toutes les parties en cause.

J’étais souvent amené à habiter sur place et à pouvoir ainsi explorer en profondeur des mondes qui m’étonnaient sans cesse. La vie prend des formes que je ne me lassais pas de découvrir.

Dans mon monde, la différence était source d’émerveillement constant et son respect notre premier code d’honneur. Nous ne nous ingérions jamais dans un conflit si nous n’avions pas été sollicité comme arbitre.

Au plus, on stimulait la prise de conscience des choix allant de soi dans les circonstances. Même dans des situations graves où de nombreuses vies étaient sacrifiées, nous n’intervenions jamais sans une demande préalable.

Je parle bien entendu des mondes appartenant à notre fédération et où les conflits étaient restreints à une planète. Les autres races à l’extérieur n’étaient observées que de loin ou d’une manière incognito.

Décrire le quotidien de mes frères serait long et fastidieux.

Sachez cependant que la découverte de nouvelles formes de vie et l’étude de leurs comportements est la principale caractéristique qui définit nos occupations.

Cela nous a amené à devenir aussi des ensemenceurs et des régulateurs de vie dans les mondes encore jeunes.

La compréhension profonde des motivations des êtres nous a permis d’atteindre un haut niveau de stabilité par le contrôle à la source des comportements de toutes sortes.

Un code d’éthique fut accepté par l’ensemble de nos planètes unies.

Il est basé sur la libre expression des particularités de chaque peuple, le respect de l’intégrité de chaque individu et cela dans le désir d’une harmonie commune.

L’amour, la sérénité et la connaissance sont ambiants ce qui veut dire présents dans notre atmosphère en permanence garantissant leurs applications inconscientes.

Nous étions sûrs d’avoir atteint l’équilibre parfait entre la stabilité et le progrès constant.

Le peuple ancestral de notre civilisation dirigeait aussi une vaste armada dont la mission était de découvrir de nouveaux mondes, de les observer et d’en répertorier la vie.

Une autre faction avait comme mandat d’influer sur ces mondes par des pluies de croissance de stimuler l’éveil de la conscience positive en favorisant les espèces ayant ce potentiel.

Une troisième équipe avait comme tâche d’ensemencer la vie sur des mondes stériles.

La dernière enfin pouvait déplacer des planètes, réorganiser des mondes pour que tout soit propice à la vie. Vous pouvez relire les fonctions de ces quatre groupes à rebours et comprendre le rôle principal de notre peuple.

Nous aimions voir naître la vie dans toute sa pureté, son innocence, son étonnement devant le vaste univers.

Nous ne ressentions pas des émotions comme les vôtres mais plutôt des vibrations d’amour au contact de la vie en germination.

De mon côté, j’ai gravi les échelons qui m’ont amené d’harmonisateur de différences à devenir conseiller global.

Avec le temps, je me suis classé parmi les grands dignitaires, fils de dignitaires, vivant parmi l’élite bienveillante de mon monde.

Gouverner avec équilibre, répartir les richesses, encourager le développement, régler les différences entre ce qui semble s’opposer, voir à ce que l’énergie ambiante demeure à un niveau de qualité et progresse au même rythme que la collectivité.

J’étais moi-même sous la bienveillance d’êtres supérieurs qui guidaient mes actions.

Si j’ai pu remplir ces fonctions avec justesse et cela sur une longue période, c’est que j’étais aussi une nouvelle étape dans la création de l’univers.

J’étais un être assez riche en variation d’intensité pour pouvoir me prolonger indéfiniment et ceci à travers des corps successifs.

Conscience unique, personnelle et qui le demeure.

Ma forme d’entité était apparue en même temps dans la plupart des recoins de l’univers et fut, à ce moment-là, une nouvelle mutation que le Divin attendait.

Ce fut un bond dans l’évolution. Pouvoir garder toute la richesse des expériences d’un être pour qu’elles servent aux générations futures.

Cesser cet éternel recommencement des mêmes balbutiements, des mêmes erreurs, des mêmes conquêtes.

Ne plus sauvegarder seulement l’héritage d’une vie à travers sa banque de savoir mais que celui-ci continue d’inter-réagir et d’être une mémoire vivante en perpétuelle redéfinition.

La mémoire collective est déjà un garant d’une certaine continuité mais la mémoire personnelle pousse plus loin les limites de l’accomplissement.

La sagesse des anciens “instruit” mais leur exemple concret “construit”.

Vous les humains qui avez la capacité de vous prolonger à travers différents corps n’en appréciez que peu votre chance.

Pour mieux saisir la beauté de ma planète d’origine, il faut que vous sachiez aussi que nous avions la faculté de modeler les matières sans leur enlever la vie consciente.

Nous pouvions construire toutes choses nos meubles, nos maisons, nos villes, nos moyens de transport, nos instruments divers avec le consentement de la vie.

Nos maisons respiraient, palpitaient à nos humeurs, nous entouraient de leur bienveillance. En plus simple, elles nous protégeaient et en étaient conscientes.

Elles savaient aussi qu’au contact de nos émanations, elles avaient une chance de progresser.

Il en allait de même de toutes nos créations. Ceci rendait notre environnement précieux et le respect de toute chose comme allant de soi.

Nos villes-jardins inspirées des courbes de la nature et de sa beauté harmonieuse étaient des monuments élevés pour rassembler les êtres dans le but d’échanger et de fortifier les aspirations individuelles et communes à tous.

La pyramide était la forme la plus naturelle pour édifier une agglomération tout en respectant l’environnement. Sa masse ne bloquait pas la vue mais au contraire dirigeait avec grâce, le regard vers le ciel source de toute inspiration.

Ces villes-collines étaient en fait une succession d’habitations en terrasses où le toit de chacune était un jardin pour l’autre.

Chaque demeure avait une porte qui s’ouvrait sur son jardin et une autre sur le cœur de l’édifice avec ses espaces collectifs.

Lien  vers pdf
Lien Audio mp3

99 Commentaires

  1. John

    C’est puissant et inspirant. Ca fait décrocher de l’expérience terrestre le temps de cette lecture pour entrevoir à peine, quelque chose de fascinant, quelque chose qu’on imagine à peine, mais quelque chose qui brule en nous. Ma foi est immense et mes questions disparaissent .Merci pour ce partage. hâte de lire la suite.

    Réponse
  2. Claudine

    Bonjour,

    Je suis en train de faire une 1ère écoute de vos vidéos sur “puree de piment”. La seconde écoute sera pour des prises de notes et la dernière pour une impregniation… cette canalisation est magnifique, tellement imbriquée dans ce que vous dites…
    Merci à vous

    Réponse
  3. Lisa

    Aux premiers mots j’ai senti mon véhicule réagir, une énergie qui remonte le long de l’échine, avant même la fin de la première phrase laugh . A la lecture, les mots sonnent vrais, une limpidité , comme si cet etre était là avec moi, à raconter son histoire et transmettre son savoir. Une grande énergie se dégage… Comme familière …
    Merci Laurent de ce partage yes Whaouuu
    Hâte de lire la suite 💖

    Réponse
    • Pietro

      Moi je l’entend je suis en communication avec lui c’est mon guide et plus encore en gros je suis comme lui je viens d’un monde ou on connaît que l’amour et la paix des fois je fais des voyages avec zorg

      Réponse
  4. Patrick

    Quelle douceur, bienveillance et sagesse
    Respect

    Réponse
  5. Alain 26

    “Vous les humains qui avez la capacité de vous prolonger à travers différents corps n’en appréciez que peu votre chance.”

    Pour pouvoir apprécier cette faculté, ne faut-il pas être passé de l’autre coté du voile de l’oubli ?

    Réponse
    • brigitte

      C’était aussi ma réflexion Alain

      Réponse
      • Dominique Faugeras
        • brigitte

          Merci FDC

          Réponse
    • Lulu

      Je pense oui. Les différents corps dont Zorg parle c’est de la multidimensionnalité, lorsqu’on a pas traversé le voile de l’oubli on reste en dessous de la 4D càd avec la 3D-2D-1D donc un monde encore monodimensionnel (enfin constitué de 3D dimensions mais dont on a toujours eu l’habitude)
      Donc oui pour moi j’interprète clairement qu’il dit que les humains ne savent pas apprécier leur multidimensionnalité ,car ils n’ont pas percé leur voiles de l’oubli.

      Réponse
      • brigitte

        Oui, tout à fait, merci FDC

        Réponse
      • Sabrina

        Laurent énorme Merci…dès les premières lignes les larmes me sont montées …

        Réponse
  6. Annegret

    Amour et Gratitude

    Réponse
  7. Mimi Pinson

    Il ne dit pas qu’ils vivent à l’intérieur de leurs planètes…. mais il explique formidablement la vie unifiée.
    Ceci dit, même les peuples unifiés avec de très hautes vibrations se font envahir par d’autres peuples qui sont moins évolués.. Bon, nous on était en quarantaine.. mais il y a peut-être dans le cosmos des peuples “involuants grave”qui ne sont pas en quarantaine… Trop contente de lire la suite.

    Réponse
  8. brigitte

    Ca fait rêver, c’est comme si on ressentait tout ça sans pouvoir encore le vivre pleinement, gratitude.

    Réponse
  9. Igbale

    Merci pour ce partage Laurent. Ce langage et cette vibration me fait dire OUI
    partout dans mon corps comme quelque chose de connue et une palpitation de coeur qui vibre comme du “champagne”, c’est léger et palpitant; une joie d’enfant de lire et gratitude pour toi de nous partager cette belle vibration/information. Merci

    Réponse
  10. brigitte

    Messager de l’un, ça ne me semble pas inconnu ??? Merci pour tes judicieux conseils Laurent.

    Réponse
  11. Claudine Choulet

    Merciiiii bel âme…i, feu du coeur à vous tous que j’aime <3

    Réponse
  12. Claudine

    Merciiii bel âme…i, dans le partage du coeur avec vous tous que j’aime <3

    Réponse
  13. christine

    Merci du fond du coeur pour ce partage Laurent
    Que de fluidité, de légèreté, de douceur, de bienveillance ressenties lors de cette lecture, avec un sentiment de connu, d’évidence
    Vivement la suite

    Réponse
  14. didier

    Ce récit magnifique m’emporte à ses côtés aux fins fonds de ses univers merveilleux. Merci pour ce partage Laurent et immense gratitude à son auteur.

    Réponse
  15. jardin zen

    Magnifique de simplicité…comme un rêve …
    On pressent que tout ne restera aussi “rose”….
    Percevoir des similitudes , des convergences, jusque dans ces temps que vit l’humain .
    Si j’avais le texte entier, sûr que je le lirais d’un trait …mais ici, pas après pas d’intégration .Et la vibration qu’il donne est si délicate et puissante ,que je ressens d’y baigner à tout instant .MERCI .
    FDC à tous

    Réponse
  16. Dominique Faugeras

    l’on ressent une telle force d’Amour, de compréhension et de partage… dommage que cela soit si court, j’attends la suite évidemment. Merci pour ce partage

    Réponse
  17. Alain44

    Tout cela est enfouis en nous, toutes cette beauté qui ressurgit lorsqu’on regarde certaines fictions, qui nous laissent un pincement au cœur et l’envie de rentrer à la “maison” comme E.T.

    Sommes- nous venu à la l’intérieur de la germination de la Terre dans cette 3D pour être acteur de cette vie enscenser dans ce jeu involutif ?

    A part ça s’ils ne sont pas très loin de nous, sont-ils aussi au confint du 7ème super univers et évoluent- ils à partir de la 5D ?
    Viennent-ils nous épauler pour ouvrir la star Gate du 8ème super univers où en sont-ils les instigateurs ?

    Réponse
    • jardin zen

      Merci Alain ..oui , je ressens bien tes interrogations …et le pincement au coeur …
      FDC

      Réponse
      • Eve

        Je partage aussi ce “pincement au coeur” dans notre réalité qui parfois suscite en moi de nombreuses interrogations. Sommes-nous ici pour aider la lumière et rayonner l’amour sur Terre ? Aurons-nous un jour des réponses ? Cela laisse rêveur. Entrevoir ce monde de bienveillance, d’équité et d’équilibre est un merveilleux cadeau.
        Vive l’Amour.

        Réponse
  18. Manon Harvey

    Waaa Tant de Maitrise , d Amour Inconditionnel, d expériences enrichissantes pour tous et toutes Vies ,de respect des différences on voudrait le vivre de suite Merci Merci Merci Tres édifiant FDC a toutes les parties du Sans Nom kiss kiss kiss

    Réponse
  19. Fabienne

    Comme du connu . . . Qui ne demande qu’à reemerger. . . Une douche de lumière pour entamer cette belle journée de vendredi 13.Gratitude à toi pour ce partage ainsi qu’à notre messager.coeur À l’un is son

    Réponse
  20. Isabelle

    Wow!

    Et Merci!

    Réponse
  21. Laurence

    Même chose, impression de connaître Zorg et son monde.
    Quoi d’autres est possible d’encore plus Grand, d’encore plus Merveilleux, d’encore plus Immense?

    Gratitude Zorg
    Je suis comblée.

    Gratitude Laurent smile

    Réponse
  22. brigitte

    Merci FDC

    Réponse
  23. Colette

    merci pour cette magnifique canalisation, toutes mes cellules vibrent de joie.

    Réponse
  24. virginie*

    A la première lecture du nom “Zorg”, j’ai eu l’impression de …déjà vu…je sais pas comment dire. Comme si “ce nom me dit quelque chose”.
    Ou peut être, à force d’avoir lu des livres de SF …
    Ce nom, n’est peut être que, un nom pour désigner ? (et il en a un autre ? ou bien, elle représente sa vibration ?
    Bref, Aaaah !
    A quand la même chose sur Terre ?

    Et en plus, on a l’audio !!! kiss
    Trop top !!!

    Merci Zorg ! Merci Laurent !

    Merci UniVers !!! kiss

    Réponse
    • Ariane
    • Claude M

      Moi aussi ce nom de ZORG ne m’est pas inconnu !!…

      Réponse
      • Frédéric

        Peut-être que ZORG est le méchant dans superman. Dôle de coïncidence non ?
        Comme quoi les méchants dans notre littérature ….

        Réponse
        • Philippe

          non c’est le méchant du film le 5ème élément

          Réponse
    • Daniel

      idem pour moi

      Réponse
  25. Dragon de Feu

    Gratitude Laurent!
    Superbe ! Wow …..
    Génial L’Audio

    MERCI L’UNIVERS ….MERCI La VIE !!!….

    Réponse
  26. Corinne

    Coucou,

    le nom Zorg pourrait venir du verbe néerlandais “zorgen” qui veut dire “soigner” ou “prendre soin de”, par ex en disant “ik zorg voor jou!” , veut dire “je prends soin de toi!”

    un grand Merci! kiss et gros bisous

    Corinne

    Réponse
  27. Gilbert Henri

    WOOOW… ENFIN DU CONCRET QUI VIENT À NOUS MERCI.

    Réponse
  28. Sandrine

    Merci Laurent ….juste magique , quel cadeau ce partage

    Réponse
  29. Grémillon Christine

    Merci Zorg, merci Laurent. Quel bonheur ! C’est parti pour un beau voyage, une merveilleuse aventure qui sera bientôt notre nouvelle réalité.

    Réponse
  30. Mika

    Merci Laurent pour ce partage, et pour tout le travail que tu offres !!! Amour infinie, gratitude infinie.

    Réponse
  31. viviane

    merci laurent , merci zorg pour ce partage d’Amour merci pour toute cette lumière.
    haut les cœurs

    Réponse
  32. Adéla

    Merci Laurent , c’est super et j’ai bien hâte au 2ième.

    FDC

    Réponse
  33. mohamed

    Salut, merci Laurent, en attendant la suite, magnifique présentation de ses mondes qui sont a d’autres niveaux de fréquences et dont nous ne pouvons imaginé,
    mais seulement ressentir la vibration émise dans ses mots, merci ZORG pour ce récit qui pour moi est une initiation

    Réponse
  34. Patrick 21

    Merci Laurent pour ce nouveau Blog et la transmission des récits de Zorg.
    Que de mieux en ces temps apocalyptiques d’avoir une perception plus grande de notre Univers.
    Merci Zorg.

    Réponse
  35. jaco

    encore une fois merci laurent quel merveilleuse rencontre je savais à l’intérieur de moi que l’univers est infini mais la j’y ai plonger encore plus profondément merci

    Réponse
  36. Marc

    Merci Laurent pour ce beau cadeau !

    Réponse
  37. Thomytom

    ça à fait “tilt” de mon coté, dès l’ouverture du texte j’ai senti que ça vibrait intense, une impression de “déjà vu”.
    la suite nous révélera …
    L’audio est super aussi, je l’ai écouté un peu plus tard après la lecture , sympa smile
    Merci aux Messagers !

    Réponse
  38. Isidore

    Waaaaaouh ! Quelle beauté, quelle grâce, pureté et amour !!
    Avec des impressions d’avoir vécu certains états et situations racontés dans ce merveilleux texte.
    Gratitude pour ce beau partage Laurent ! kiss

    Réponse
  39. Marie-Hélène

    Dans une vidéo Laurent avait expliqué que le but final de ce jeu pour l’ED était de se construire un égo tout en étant UN. C’est à dire d’avoir une personnalité distincte dans l’unité.
    Zorg dit : ” Conscience unique, personnelle et qui le demeure. ”
    Est-ce le même concept ?

    Réponse
    • Alain

      Bonjour Marie Hélène,
      je me suis fait la même réflexion à propos de cette phrase qui m’a aussi fait “tilt”.
      Et je pense que c’est cohérent avec ce qu’a dit Laurent

      Réponse
  40. alain

    Nous voila embarqué, grâce a toi, dans une autre réalité. Une ouverture de conscience est en train de naitre. J’ai hâte de poursuivre l’aventure.
    Merci beaucoup

    Réponse
  41. fréret Yveline

    Merci infiniment Laurent pour cet audio
    Dès ma première écoute, mon coeur s’est dilaté, il était en fête!
    çà résonne en moi, comme un retour chez moi!!!
    Cette semaine en déballant mes cartons qui étaient au box,
    j’ai redécouvert le livre de J.R “LE SECRET DE SHAMBHALA”!
    Et aujourd’hui ce Magnifique Audio et son Histoire qui vibre en moi!!
    Et toutes ces expériences avec l’invisible qui se manifestent dès que je mets les pieds dans cette forêt qui est à quelques mètres de chez moi, face à mon salon!
    Un jour, il y a quelques années, un être de l’invisible m’a pris la main pour m’emmener à l’entrée d’un “vortex ou portail multidimensionnel” et après m’avoir dit ” çà n’est pas encore le moment!” me ramena à vitesse grand “V” dans mon être intérieur et terrestre,
    Je sens que les choses vont très vite actuellement et que tout s’imbrique, la compréhension est de plus en plus nette, le virage se rapproche!!

    Merci infiniment à cette personne qui oeuvre incognito
    Merci infiniment Laurent et Corinne de nous partager cet Audio où l’on ressent
    “Le partage du Coeur!”

    Réponse
  42. flocon1

    Merci pour le partage de cette canalisation,qui s’avère utile pour notre compréhension de nos frères dits extèrieurs.
    FdC.

    Réponse
  43. pel

    dans les ed. D ARIANE beaucoup de lectures se reconnaissent dans cette odio présenté par Zorg et transmise par Laurent dans une narration parfaite
    Heureuse de ce partage et merci à Zorg et à Laurent

    Réponse
  44. Gastine Sylvie

    Merci Laurent pour se partage….

    Le nom de ZORG m’a fait réagir immédiatement: tout mon corps c’est mis à pétiller, mon cœur a cogner dans ma poitrine .
    J’ai lu à haute voix le texte, et relue spontanément certaines phrases… J’ai écouté leur sonorité, ressentie les vagues d’émotion qu’elles provoquaient en moi, ainsi que la force quelles dégageaient.
    C’est comme si un axe central, vertical puissant c’était matérialisé
    Comme si la fatigue de cette journée de boulot s’évanouissait et que la COHERANCE revenait en moi…

    Etonnant et nourrissant.
    Merci mille fois
    Feu du Coeur.

    Réponse
    • DidierMichel

      Que voici de belles phrases.
      Elles sont suffisamment douces pour embellir le mental.
      Que doit on connaître de plus que nous même.
      Rien, nous sommes dans ce présent magnifique par la création.

      Réponse
  45. Jacqueline

    Un grand merci pour ce texte, Laurent !

    Première lecture, peu après son arrivée dans ma boîte mail, en fin de journée. Malgré la fatigue, je l’ai ressenti comme une bouffée d’air pur et une reconnaissance.

    Puis j’ai écouté l’audio et cela a été fort agréable mais je n’ai pas noté mes ressentis.

    A la 3ème prise de contact, avec le texte imprimé et surligné à certains passages, il s’est produit un chatouillis à plusieurs reprises sur le bras gauche. Il me fait encore coucou à l’instant où j’écris ces lignes…

    Certes, ce n’est pas qu’une histoire qui se lit…

    Gratitude et feu du Coeur.

    Réponse
  46. Vallya

    Quel enseignement pur et grandiose !
    Merci Laurent d’avoir pris le temps de nous l’offrir par petits paragraphes, car je ressens profondément comment chaque phrase résonne dans ma structure et demande d’être intégrée tranquillement… Prendre le temps de laisser vibrer chaque information vécue, au delà des mots, par tous nos sens me semble important. Car il s’agit pour moi d’un enseignement d’une extrême valeur qui fait bouger notre champs informationnel, tout comme notre émanation vibratoire… Je suis restée longtemps à goûter cela…Quel cadeau !
    OUI offrir cette vibration particulière de l’Amour qui cherche en permanence à combler les distances, harmoniser les différences et fusionner les contraires est un sacré job !

    Réponse
    • edenblu

      bonjour
      Je m’excuse de vous déranger, je reçois des mails et j’ai toujours la partie 1 quand j’ouvre, où puis je trouver la suite de Zorg svp, j’ai cliqué sur accueil, sur à propos, conseils et je n’ai toujours pas la page 2, ni la page 3
      merci à vous si vous prenez le temps de me répondre
      FEU DU COEUR
      Marie france

      Réponse
      • brigitte

        Bonjour, ça vient, il n’y a que la partie un pour l’instant, c’est normal FDC

        Réponse
  47. La Brodeuse

    Que d’émotions !!!
    Maison Maison !!!
    Merci
    FdC

    Réponse
  48. Mimi Pinson

    super l’audio kiss

    Réponse
  49. poirier philippe

    le nombre de réponses à ce texte ou cet audio est une réponse en soi

    Réponse
  50. brigitte

    Mince, je le reçois encore par mail, hier et aujourd’hui, j’ai cru que c’était la suite ???? Je te le signale au cas où Laurent ? Merci,

    Réponse
    • Isidore

      En effet, moi aussi ! smile

      Réponse
      • brigitte

        Bonjour Isidore, ça y est on a la suite, merci pour ta confirmation

        Réponse
  51. Jean Christophe 95

    Cela fait penser à ce que pourrait être le 5D pour nous tous, bienveillance, amour/lumière inconditionnel. Ca fait avancer….
    Grand Feu de Cœur smile

    Réponse
  52. patriciakanta

    ca m’a rappelé un livre de SF fantasy d’ Anne Mc Caffrey ; les forces majeures. Ce livre parle d’une planète sentiente qui, on le comprend au fil de la lecture, sait tout , de tous, au plus intime et qui peut guérir les gens, se guérir et se transformer en fédérant pour éviter les dégradations (des envahisseurs idiots). Moi, je lis comme un enfant. Quant je suis touchée comme dans ce bouquin, je suis certaine que ça existe, que c’est possible. Donc, merci, en voilà un qui connait cela …
    Les villes en pyramides… j’ai visualisé la ville blanche de Minas Tirith (le Seigneur des anneaux).

    Réponse
  53. Steph

    Amis Pléiadiens gratitude.

    Réponse
  54. 3inata

    Quel bonheur de lire (vivre) ces lignes…!
    Merci pour le partage!
    Une explosion d’Amour !

    Réponse
  55. l'inconu

    sympathique mais je n’ai pas encore trouvé les pépites que le plombier annoncé peu être dans les autres articles a venir.

    Réponse
  56. Séb

    Cela résonne en moi, me reliant au Kadištu que je suis, dans un autre moi-être…

    Réponse
  57. Christine

    Merci Laurent pour ce partage au combien éveiller et transformateur
    en ce qui me concerne .Gratitude et Amour FDC good

    Réponse
  58. Robert Chantal

    MERCI LAURENT
    J’ai la sensation de vivre d’exister plus intensement, de redecouvrir la pulsation d’Amour en moi dans son in fini

    Une grande expansion de mon etrete….. Une reconnection….
    Tres emue bouleversee de tant d’amour
    Merci🙏💕

    Réponse
  59. Nahma

    Je ne laisse jamais de commentaire, seulement un témoignage… quand cela m’est demandé ou quand je ressens une vibration particulière qui me secoue profondément ; c’est le cas après cette première lecture. Elle m’a tellement remuée que j’en pleure. Je veux et dois en savoir davantage…
    FDC

    Réponse
  60. Nicoleandry

    Une évidence vibre en moi….joie…
    Merci Zorg et Laurent kiss

    Réponse
  61. Nathalie

    Comme des retrouvailles et une reconnaissance extérieure de ce que je sens au fond de moi. Me remonte mon adolescence avec mes incompréhensions face à notre monde si froid et fier, et la chance d’être là aujourd’hui à suivre les délires de Laurent et de lire ce récit.
    A la 1ère lecture, j’ai l’impression que mon corps entier s’élargit, puis que mon coeur prend plus de place, j’ai une réelle sensation physique d’expansion, presque comme d’infimes déflagrations laugh Puis une envie de pleurer (ça me monte à la gorge) de recevoir tant d’amour et sentir de la joie.
    A la 2è lecture, je me rends compte où nous en étions sur Terre il y a 400.000 ans. Puis je relève certaines phrases et je me sens responsable, comme face à un engagement que dois tenir, comme si cette période de confinement avait mis entre parenthèses les actes sur le terrain mais préparait le corps physique et le vécu intérieur à la suite. S’ensuivent des vertiges qui ont du mal à passer. Ca m’arrive souvent en ce moment notamment lors de prises de conscience.
    A suivre !!!

    Réponse
  62. Raymonde SCHNEIDER

    Merci Laurent et Zorg pour ce partage. Je découvre Zorg, avec beaucoup de bonheur. j’ai lu son histoire (1) puis je l’ai écoutée à un autre moment. La vibration que je ressens a une forme de douceur, de bienveillance et de sagesse. Je me laisse imprégner par ces mots avec joie. A demain la suite…. kiss

    Réponse
  63. Danielle

    Que voilà un merveilleux cadeau Laurent, je me retrouve envahie de joie et d’amour, en lisant ce premier paragraphe de Zorg. C’est grandiose et ça me parait tellement réel et possible.
    J’en suis émue entièrement concernée par ce témoignage venu pourtant de si loin et si longtemps 400.000 ans. Je comprend mieux mon penchant pour la science fiction depuis mon plus jeune âge.
    C’est comme si , Zorg nous rappelait notre histoire…ça va bouleverser et enrichir nos vies à tous j’en suis persuadée.. c’est fantastique!
    “Plus d’amour, de respect, de compréhension et d’entente entre les différences” voici des lois à suivre comme les lois de l’UN, pour le Bien de Tous
    Merci Laurent et merci à tous…

    Réponse
  64. Believe

    Sublime!

    Réponse
  65. Estoile

    Merci Laurent pour tes vidéos si explicites.

    Quant à la lecture de cette première partie, ça fait rêver.
    Immédiatement, j’ai ressenti quelque chose qui me parlait et cette impression d’expansion vers tous les possibles.

    Je ne sais si je vivrais sur terre en cinquième dimension ; éventuellement, il me reste allez vingt cinq à trente ans (c’est à la fois rien du tout et en temps terrestre, un temps certain) !

    En tous cas je sais que ce qui est raconté par Zorgh existe.
    Merci Laurent de nous transmettre tout ton savoir et tes co-naissance multiples boast

    Réponse
  66. Anita

    Cette sensation lointaine de retrouver, dans l’énergie, un territoire, un environnement, un “quelque chose” de familier. Et, dans mon corps, comme une étreinte nostalgique de l’avoir oublié.

    Et puis l’espoir ! L’espoir que tout est là, quelque part…

    Merci Laurent pour ce partage yess

    Réponse
  67. Colombe

    Il y a des passages dans ce texte que ma petite voix apprécie grandement car elle me fait faire de larges sourires.

    Merci beaucoup pour cette belle nouveauté!

    Réponse
  68. SCARABÉE21

    Laurent Corinne Simplement Merci ! Zorg nous offre l’intense lumière de l’énergie d’Amour. Merci ! 🙏

    Réponse
  69. Daniel

    Est ce que je suis un Messager de l’Un ?
    C’est la question que j’ai une fois posée.
    On m’a répondu alors que non.
    Mais on m’a aussi dit que tout est possible et tout est bien que je peux être qui ou quoi que je décide
    Donc je me suis déclaré comme Messager de l’Un.
    Et alors ? … Zorg vient à ma rencontre et je le ressens comme un Frère
    Et alors ? … On verra bien, je retiens une phrase de ce premier texte “La mémoire collective est déjà un garant d’une certaine continuité mais la mémoire personnelle pousse plus loin les limites de l’accomplissement.”
    Merci à tous et à toutes…

    Réponse
  70. Fabienne

    Fluidité, légèreté, harmonie…

    Magnifique, merci pour ce partage.

    Réponse
  71. Chris

    quel beau message, emprunt de sérérité, d’amour et de paix, on a envie d’être son ami tellement il rayonne la beauté

    Réponse
  72. karl

    Merci Laurent et en plus en MP3 👍

    Réponse
  73. Coklico

    Bonjour Laurent
    Merci pour ce partage, waaaaaow tu m’as fait décoller la vibe ! 🚀
    Quelle chaleur rassurante de lire ce texte ! …impression de retrouvailles familières !

    Comme toujours les mots ou paroles de ce que tu transmets sont une version plus clarifiée des certitudes intuitives qui m’éclairent (je me délecte de tes explications)

    Ainsi tout ce message les confirme, au sujet des dimensions les plus élevées où je voyais un monde sans prédation et en continuelle re-harmonisation, irrigué par l’énergie d’Amour, et également cette même fusion possible entre les corps ! et aussi ce concept de densification qui permet aux êtres de communiquer !

    (donc les humains qui ici communiquent avec les animaux et les plantes, sont assez balèzes quand même vu toutes les contraintes qu’il y a !!!)

    Et pareil pour ce qui est dit pour l’Astrologie !!!
    C’est génial de lire tout ça ! Cela me met tellement en joie d’avoir ces confirmations

    Au niveau de l’explication globale de l’Univers je me demande si cela rejoint aussi le concept que j’ai, d’un Univers qui se présente comme un énorme balancier bipolaire (composé selon le modèle fractal, de plein d’autres balanciers bipolaires (galaxies, puis systèmes solaires etc jusqu’au microcosme), où le point d’équilibre est l’endroit où est attaché le balancier, et le point d’équilibre du balancier originel serait le Divin.

    Ce qui est fou aussi c’est que vers 2010 j’ai baptisé “zorg” les orgonites et dérivés (autres objets énergétiques de soin, rééquilibrages et purification) que je fabrique à partir du quartz et métaux !!
    Et l’orgone, ou chi, ou prana c’est …l’énergie de Vie donc d’Amour !!! 🌟🌞 la boucle est bouclée ^^
    (au passage, gratitude à Zorg de m’avoir inspiré les zorgs ^^)

    Infinie gratitude pour la communication de ces informations. 😇🙏💜

    Cher Laurent, je vais de ce pas lire le n°2 (et ce n’est pas une histoire de “me bâfrer de tablettes de chocolat” ! ^^)

    Réponse
    • Coklico

      Oh !! Alors là je suis stupéfaite !!! …je viens de lire le n°2 et tu parles de ce balancier !!! 😮

      (je précise que n’étant pas friande de lectures ou films SF et non plus de canalisations etc – c’est une exception que je sois ici – je n’ai pas été influencée par des sources extérieures, mais uniquement l’intuition)

      Merci encore de toutes ces confirmations, cela m’inonde des plus hautes énergies !!!
      🙏💜🌼🌟🌞

      🌹

      Réponse
  74. Bibiane

    Après avoir survolé les textes, je les reprend un à un, d’abord en écoutant le MP3 puis en relisant et en laissant l’énergie infuser.
    Il est des “notions” évoquées que j’avais intuitivement, d’autres, nouvelles, résonnent comme moteur de vie.
    Gratitude Zorg, Merci de venir à nous en ces temps particuliers où l’intériorisation demandée, voire forcée, nous aide à avancer.
    Merci Laurent pour ce partage évolutif

    Réponse
  75. Mick et Dan
    • Gabard

      J’ai commencé la lecture avec beaucoup d’attention.
      Mais au bout d’une minute environ de lecture, mon esprit cherchait ailleurs, il a fallu que je me concentre à plusieurs reprises pour me replonger dans le texte, puis je me suis laissée guidé tranquillement dans la lecture.
      Très bonne intro.
      Merci beaucoup.

      Réponse
  76. Alain44

    Les énergies d’Amour de décembre sont passées par là, le message du Messager de l’Un refait surface ainsi que toutes ces vibrations d’Amour et d’harmonie.
    Une nouvelle lecture où chaque phrase ou paragraphe lu plusieurs fois me transforme et me transporte en harpe vibrante a travers tout mon corps. Chaque phrase semble être un titre avec derrière un développement vibratoire qui fait vibrer mon, mes corps, indéfiniment.
    Je me reconnais en elles, j’en suis une partie qui cherche à se réunifier à l’ensemble.
    Je suis cette partie qui ressent l’ensemble en filigrane, qui en a perdu la mémoire mais qui ressent les fils conducteurs d’une immense toile d’Amour 💗 qui le guide inexorablement vers la réunification. smile
    Gratitude ZORG NAJA… Je te rejoins

    Réponse
  77. Anne

    merveilleux ce que je viens de lire, et comme ça pétille en moi !!! merci merci

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *