Un jour j’ai reçu un email contenant ce texte canalisé. Il n’y avait aucun autre texte ni même un quelconque bonjour. J’avais seulement l’adresse email de l’expéditeur. C’était ultra méga simple à comprendre et ça voulait dire : vois ce que tu peux en faire.

J’ai donc entrepris sa lecture et après quelques défilements d’écran, j’ai décidé de copier-coller tout ça dans Word afin d’y voir plus clair car ce texte semblait interminable. Une fois cela fait et imprimé sur du bon vieux papier, je me suis attelé à la tâche et rapidement les choses me sont devenues évidentes : c’était de l’or en barre.

Cela aurait pu être de la pure fiction, de la pure daube, mais aucune de mes alarmes intérieures se sont déclenchées. Je me sentais comme un poisson dans l’eau avec ce texte. C’est alors que me vint à l’esprit cette évidence : pourquoi moi ?

J’ai donc enquêter du côté de ma Petite Voix et celle-ci me répondait oui, oui et oui concernant la publication de ce texte. En effet, il y a 7 ans j’ai eu la même chose qui m’est arrivé. J’ai donc relevé mes manches, corrigé le texte dans le sens orthographique, revu sa mise en page et tout le tintouin qui va avec afin de vous offrir une lecture dans les meilleures conditions.

J’ai aussi voulu que vous ne soyez pas influencé par l’emballage alors j’ai pondu un thème hyper méga simple avec aucune distraction possible. Le menu à gauche est à son strict minima, pas de colonne de droite et juste un bas de page pour que vous sachiez que vous êtes arrivé à la fin du texte…

Jamais je n’aurais pu penser faire autant dans le dénuement mais c’est à l’image de la qualité informative du contenu. Pas de blabla, pas de langue de bois, non rien que de l’utile où chaque phrase est importante.

Aussi pour éviter la saturation devant ce genre de canalisation, j’ai décidé de couper ce texte en plusieurs parties afin de laisser vos neurones avoir une pause.

Ensuite pour ceux et celles qui ont des difficultés à lire à l’écran, je vous ai fait un pdf que vous pourrez imprimer ainsi qu’un mp3 pour les mal-voyants.

Concernant les explications de texte, je préfère les faire sur mes autres blogs car cela n’engage que moi. Ici, sur ce blog, je désire que cela reste dans l’état de sa pureté originelle.

J’ai laissé les commentaires ouverts pour l’instant et si ça vire en de basses vibrations alors je les fermerais définitivement afin justement de laisser ce blog aussi haut en fréquence que ces textes canalisés.

S’il y a des questions, il y en aura forcément pleines dans les débuts, je n’y répondrais pas forcément de suite car il faudra attendre au moins que toute la canalisation soit publiée.

Dans l’absolu il m’a été demandé de publier ces canalisations en passant par les moyens techniques dont je dispose pour assurer une diffusion propre et à l’abri de toute tentative de démolition autant technique que spirituelle sans compter toutes les tentatives de récupération / modification par d’autres blogueurs ou photocopieuse du web plus ou moins payants.

Je ne connais pas le vrai nom du canal, qui il est, où il habite et c’est très bien comme ça. C’est l’anonymat total et c’est parfait.

Je vous souhaite donc bonne lecture tout en sachant que ce blog sera régulièrement alimenté par d’autres canalisations du même canal qui, m’a-t-il dit, canalisait une équipe de 3 galactiques.

Ces galactiques savent qui je suis, ce que je fais et ce sont eux qui ont demandé au canal de me contacter. Je ne suis pas le seul a avoir été contacté car quoiqu’il arrive ce message sera délivré de toute façon.

Laurent DUREAU